Retour
Accueil/Vin blanc, Collines Rhodaniennes/Viognier Blanc – Cuvée botrytisée

Viognier Blanc
Cuvée botrytisée

CépagesViognier (85%), Arvine (15%)

Vin blanc Blanc
Millésime Cuvée 2020
Teneur en alccol 13.5°
Indication géographique protégée IGP

Conditionnement : Nos vins sont vendus en carton de 6 bouteilles.

18.00 TTC Soit 108.00 € le carton

Vignoble

Vignoble

Depuis 2001 nous produisons des vins liquoreux à base de Viognier atteints de pourriture noble. C'est la botrytisation (cf encart ci-dessous).

Le site de Portes-lès-Valence, à proximité d'une rivière fraîche (la Véore, qui descend du Vercors), est particulièrement propice à l'établissement de la pourriture noble.

Dégustation

Dégustation

Couleur intense à la teinte ambrée.

Ouvert dès l'approche sur une expression capiteuse entre richesse et fraîcheur, le nez dévoile des notes sucrées, épicées et balsamiques pour embellir le fruit confit : pâte d'amande, angélique et raisin, à l'alcool, vigne en fleurs, cardamone et vanille.

La bouche harmonieuse et puissante prétend à l'élégance par l'équilibre durable entre la sapidité tonique et la douceur moelleuse.

Accords

Accords

Beaucoup l’apprécient à l'apéritif, au dessert ou sur des fromages à pâte persillée, mais sa puissance et son équilibre sucre/alcool/acidité se marient parfaitement avec un foie gras. Pour les fêtes, notre foie gras maison et sa compotée de poires aux épices accompagnés de notre Botrytisée 2018, c'est magique...

Garde

Garde

Variable selon les millésimes, mais en général de 3 à 8 ans. Les 2002 et 2008 sont encore excellents.

Botrytisation

La botrytisation

Le champignon responsable est "botrytis cinerea". Les grains atteints se confisent, perdant beaucoup d'eau, s'enrichissant alors en sucre mais aussi en arômes.

Les raisins pourris sont récoltés par tries successifs, en trois ou quatre fois, durant le mois d'octobre. Ils sont pressés délicatement avec un programme adapté. Les moûts ainsi obtenus titrent entre 18 et 22%.

Ensuite le vin fermente lentement en fûts de chêne pendant l'hiver jusqu'à atteindre l'équilibre désiré. Cet équilibre varie selon l'année et l'acidité.

Voici quelques exemples :

  • En 2008 nous nous trouvions à 13,5% d'alcool et 95 grammes soit près de 19% potentiels.
  • En 2009, le moût étant moins acide, le sucre résiduel n'était que de 80 grammes pour une richesse totale de 18,5%.
  • La cuvée 2012 était très riche : 105 grammes de sucre et 14% d'alcool.
  • Le 2019 est exceptionnel : 120 grammes de sucre et 13,5% d'alcool avec une très belle acidité.

La mise en bouteille est ensuite réalisée au printemps.

Aller en haut